Non classé

L’Âne bleu


L Âne bleu


La Maison de l’Enfance Francis Barrau est très sensible à l’importance de l’art dans le quotidien des enfants, l’Art pour chaque jour s’émerveiller à vos côtes enfants et familles

La dynamique artistique de toutes nos structures, portée par plusieurs axes de formation, a permis de mettre en place un partenariat avec le FRAC PACA et la Nouvelle Vague Créative pour accueillir en résidence au Pôle enfance de Saint Maximin, l’Âne Bleu.

L’Âne bleu est une œuvre de Stephen Wilks, créée en tissu , en taille réelle.
Sous cette forme réaliste l’artiste livre un processus : un étrange animal, qui au-delà de l’exposition, voyage à la rencontre des personnes et vit au travers de ses rencontres.

Nous l’attendions au mois de mai mais le confinement a mis notre projet entre parenthèses.

Il était prévu qu’il voyage vers plusieurs sites… mais cette fois-ci (COVID oblige) sa mission est singulière et « sans-contact » quand habituellement il passe de petites mains en petites mains…mais sans contact ne veut pas dire sans lien…bien au contraire et c’est là tout l’enjeu.

Il récolte au gré de ses voyages des oeuvres, des cadeaux, des messages, des émotions…

Il va nous permettre de nous, de vous rencontrer autrement… mais avec une belle énergie.

Après une voyage à travers la Sainte Baume il est arrivé triomphalement jeudi 15 octobre au Pôle enfance où petits et grands, professionnelles du site et reporters de l’ensemble de nos crèches sont venues clamer son arrivée!
Le début d’une belle aventure pleine de rencontres, d’échanges, de partage au rythme des commentaires des enfants et des actions artistiques et créatives qui vont l’entourer jusqu’au 4 novembre…. à suivre….

Votre lieu d’accueil ne manquera pas de revenir vers vous à ce sujet

N’hésitez pas à nous faire part de vos idées, de vos ressentis, de vos commentaires… vous êtes tous partenaires dans ce projet!

www.maisonenfance.fr ( le film de son odyssée!)

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.